Eco-villages et villes en transition : viviers de la résilience ?

Si l’on s’en tient à la carte du site transitionnetwork.org, qui recense villes et villages dits « en transition » en Europe et dans le monde, les Français peuvent apprendre d’eux-mêmes mais aussi de leurs compagnons Outre-Manche en termes d’initiatives éco-villageoises : l’Angleterre compterait actuellement 3 fois plus de villes et villages en transition que la France, soit un réseau d’une centaine d’initiatives, dont quelques grandes villes proactives comme Exeter, Bristol ou Plymouth. Moins de mondialisation et d’Europe, plus de collectivités résilientes ? La donne change quelque peu si l’on se penche sur le nombre de villes labellisées « Slow City », ville lente –ou devrait-on dire plutô

La culture de l’abstinence créative comme clef de résilience

Par où démarrer lorsqu'il s'agit, en tant que psychologue, de traiter d'un sujet à la fois aussi complexe, sensible et important que l'écologie et la crise climatique ? Sujet pour lequel il est urgent de « penser pour agir ». « Penser pour agir » est une expression du langage courant que je vais tâcher de discuter au fur et à mesure de mes articles rédigé sur ce blog. En effet, c'est bien aujourd'hui l'inhibition et l'inertie qui caractérisent l'attitude collective tant gouvernementale qu'individuelle face à l’enjeu vital contemporain de « changement », « d’adaptation », de « transition », de « résilience » ou encore de « survie » - selon les terminologies employées - au regard de la crise e

Marasme politique, équation énergétique, résilience… Quelques constatations factuelles et suggestio

Yves Bréchet, fut de 2012 à 2018 Haut-Commissaire à l’énergie atomique, et de par cette fonction, il était en principe conseil scientifique auprès du gouvernement sur la transition énergétique. Il quitta son poste en 2018 et partage maintenant son temps entre l’industrie, le monde universitaire et l’académie des sciences. C’est à titre personnel qu’il s’exprime ici. Cyrus Farhangi est consultant et blogueur sur les risques systémiques et la Transition vers la Résilience. Quand Cyrus est à Pourgues l’été, Yves enseigne à l’Université au Canada et en Australie. Les deux hommes sont heureux de se rencontrer après des échanges sur LinkedIn. Cyrus déploie son énergie pour essayer d’inspirer ses c

Agriculture conventionnelle, résilience alimentaire… un conseiller agricole s’exprime

Matthieu Perraudin fut ingénieur recherche à l’IRD, ingénieur recherche à l’INRA, chargé de mission à la Chambre Agriculture du Jura, et conseiller agricole à la Chambre Agriculture de l’Eure. Dans ce dernier poste, occupé de 2013 à 2019, il a notamment animé des collectifs d’agriculteurs sur les questions d’agriculture « raisonnée » et d’agriculture de conservation des sols. Il a apporté sa spécialisation sur la protection intégrée et sur le fonctionnement du sol (outils de diagnostics, profils de sol, interprétation d'analyses des matières organiques du sol). Il a apporté son conseil dans des bassins d'alimentations (réduction des phytosanitaires, limitation des transferts de nitrate vers

La crise de l’hôpital : quels enseignements ?

La dépense courante de santé comprend toutes les dépenses engagées pour la santé, qu’elles soient financées par la puissance publique ou par un financeur privé. Elle s’établit à 275,9 milliards d’euros en 2018 [1]. Elle est composée à 73,7% par la consommation de soins et de biens médicaux (CSBM – en gros les médicaments, les rendez-vous chez le médecin et les séjours à l’hôpital) et comprend également les soins de longue durée, les soins aux personnes âgées, les soins aux personnes handicapées, les coûts de gestion du système de santé, les indemnités journalières pour arrêts de travail versées en cas de maladie, de maternité et d’accident du travail, et d’autres dépenses en faveur du syst

Cette France majoritaire qui vit déjà en décroissance (et prépare la résilience ?)

Il peut être estimé qu'une bonne majorité des Français vit déjà en "décroissance" (c'est en quelque sorte ce que signifie le "déclassement social", "galérer de plus en plus pour boucler les fins de mois", "avoir de plus en plus de mal à faire le plein", "commencer à se priver de loisirs" etc...). Le but de cet article est de vous rapporter des témoignages de toutes sortes et de toutes classes sociales vivant déjà en décroissance depuis une décennie (voire plus). Cela met quelque peu en perspective le débat sur "faut-il faire de la croissance ou de la décroissance ?" (on peut de toute façon douter que l'une ou l'autre puisse se décréter, mais passons), puisque la décroissance serait déjà majo

Abondance et densité : les clés pour discuter énergie et transition

En un peu plus de 150 ans, l’humanité a brûlé de telles quantités de combustibles fossiles (environ 1500 milliards de barils de pétrole, auquel il faut ajouter le charbon et le gaz) [1] qu’elle se retrouve face à un système climatique qui s’emballe. Alors qu’un réchauffement global de 1 degré est déjà effectif en 2019, les pays signataires de l’accord de Paris se sont engagés à limiter le réchauffement climatique à moins de 2 degrés d’ici la fin du siècle. Pour se faire, il ne faudra rien de moins qu’une révolution dans notre infrastructure énergétique qui est basée pour 80% sur les combustibles fossiles. Ceci implique d’ici 2050 de diminuer les émissions de CO2 d’un facteur 4 au moins. Outr

Posts Récents
Archives

© 2017 par Collaborative People. Créé avec Wix.com

Collaborative People est une SAS au capital de 10 000€

Siren: 823 346 887 – Siret : 82334688700016 – N° TVA intracommunautaire : FR 81 823346887