Le déni invraisemblable sur l'essoufflement possible de notre système

October 30, 2019

 

Encore un délire de bobo-parigo-ecolo-collapso-rigolos ?

 

Ah bah non. Des analystes du FMI qui estiment que 40% de la dette corporate dans 8 économies majeures (dont US Chine et France) serait à risque de non-remboursement, en cas de récession deux fois moindre qu'en 2008. Et encore, on peut imaginer que la prochaine récession sera beaucoup plus grave.

 

Des analystes de McKinsey (autre repaire bien connu de gaucho-anarcho-apocalypto-zozos) font état d'un risque systémique semblable pour la majorité des grandes banques.

 

D'autres chiffres peuvent interpeller sur l'agonie de notre modèle économique. De 1998 à 2008 (il y a eu une petite crise entre temps), la dette publique + privée de la France a gagné environ 26 points de PIB. Dans le même temps, le PIB (courant) a augmenté de 47%. Entre 2008 et 2018 (il y a eu une moins petite crise entre temps), la dette publique + privée de la France a gagné environ 58 points de PIB. Dans le même temps, le PIB a augmenté de 14%.

 

Donc 2 fois plus de dette d'un cycle à l'autre, pour 3 fois moins de croissance (j'arrondis généreusement). Serions-nous en train de perdre toute dignité à vivre sous perfusion de crédit (entre autres inconvénients d'ordre beaucoup moins moral, comme notre protection sociale en schéma de Ponzi) ? Et encore, le bilan du prochain cycle pourrait être encore plus calamiteux...

 

Des raisons supplémentaires qui font que l'hypothèse selon laquelle les prochaines décennies seront aussi tranquilles que celles qu'on a connues depuis notre enfance...

 

... n'est pas vraiment un pari sur lequel je suis personnellement prêt à miser à 100% pour assurer le bien-être de ma famille et de mon pays, la France (qui a accueilli mes parents en 1980 lorsque le monde qu'ils connaissaient s'est effondré). De Vercingetorix à Mbappé en passant par le Marquis de Sade, de Gaulle, Aznavour, et Jancovici, nous sommes un grand peuple qui mérite mieux que le triste destin qui se dessine.

 

Et tout cela, sans même considérer les risques de désintégration sociale, de descente énergétique définitive, et de dérèglement climatique. On parle juste d'un sujet très classique qu'est l'économie. Et même là-dessus, notre système entier est réglé autour d'une hypothèse d'un tranquille prolongement d'une croissance de 2% par an sur les décennies qui viennent. C'est peut-être possible, mais n'anticiper que ce scénario-là me semble être de la pure folie.

 

Je ne crois pas en l'Effondrement mais en un déclin inexorable de la production et de l'approvisionnement énergétique de 1-2% par an (qui a en fait déjà commencé ; le fait que cela se prolonge n'est évidemment pas certain, mais largement assez probable pour être préparé). C'est un défi colossal que de maintenir la démocratie et le bien-être dans un tel contexte, je ne sais pas comment on peut, à ce point, faire comme si de rien n'était.

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Pourquoi autant de gens ont-ils récemment basculé dans une vision d'effondrement ?

November 9, 2019

1/5
Please reload

Posts Récents
Please reload

Archives
Please reload

Rechercher par Tags

I'm busy working on my blog posts. Watch this space!

Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

© 2017 par Collaborative People. Créé avec Wix.com

Collaborative People est une SAS au capital de 10 000€

Siren: 823 346 887 – Siret : 82334688700016 – N° TVA intracommunautaire : FR 81 823346887